Fofiotes, muses et monstre

P1090574DSCF4892P1090708

Fofiotes Muses et monstre argent

 

Entendez-vous dans les broussailles quelques bruissements ?

Non, et pourtant ils sont là, discrets, cachés dans leur secret,

se mêlant à l’écorce du poirier, à la branche du prunier,

oui, ils sont là « les curieux », les Fofiotes :

nés de la sève de l’arbre, ils vous regardent….,

et dansent !

 

Sentez-vous dans l’air ambiant quelques brises légères ?

Non, et pour tant elles sont là, ébouriffées, décoiffées

Sorties de la racine du vent, s’entremêlant au gré du temps,

Oui, elles sont là « les écervellées », les muses :

Nés de l’imaginaire de la terre, elle vous dévisagent…,

Et dansent !

 

Voyez-vous de la fente du sol émerger quelque bizarrerie ?

Non, et pourtant il est là, effronté, dégénéré,

Affrontant le délabrement de la déliquescence,

Oui il est là l’être à deux têtes, le Monstre Argent :

Attention il vous envoûte, vous charme…,

Et danse !